Le monde du diagnostic électrique

Accueil > Matériels de contrôle et mise en oeuvre

Matériels de contrôle et mise en oeuvre

Généralités et matériels recommandés

La norme XP C 16-600 recommande :

  • un mètre ruban d’au moins 3 mètres,
  • un contrôleur d’isolement capable de fournir une tension de 500 V en courant continu et un courant de 1 mA,
  • un contrôleur de continuité capable de fournir une tension de 4 à 24 V et un courant de 200 mA,
  • un mesureur de terre par mesure d’impédance de boucle de défaut
    (éventuellement compléter par un mesureur de résistance de prise de terre par piquet, par ailleurs inutilisable en milieu urbain),
  • un contrôleur de différentiels adapté aux différents calibres des DDR présents dans les installations ; 30, 300, 500, 650 mA en général,
  • un voltmètre.

L’équipement doit être complété par un moyen papier ou informatique de reporter les données établissant l’état de l’installation et selon le modèle de la grille de contrôle de l’annexe C de la norme XP C 16-600.

Les solutions CATU : caractéristiques et mises en oeuvre

1- Contrôleur d’isolement DT-500
Le défaut d’isolement

diagnostic-electrique-defaut-d-isolement Dans les installations ou les appareils électriques, les conducteurs sont normalement isolés entre eux. Lorsque la qualité des isolants s’altère, des courants de fuite peuvent apparaître entre les conducteurs. Ces défauts peuvent avoir des conséquences graves d’une part pour les personnes, avec le risque de choc électrique, d’autre part pour les biens, avec le risque de court-circuit pouvant induire un incendie.

Valeur de la résistance d’isolement

La résistance d’isolement est mesurée entre chaque conducteur actif et la terre (en mode hors tension) ; et sa valeur doit être supérieure ou égale à 500 kΩ pour une tension d’essai en courant continu de 500 V.

Le contrôleur d’isolement DT-500 est un appareil spécialement étudié pour réaliser rapidement, simplement et en toute sécurité le contrôle de la résistance d’isolement des installations électriques basse tension dont la tension nominale est inférieure ou égale à 500 V.

diagnostic-electrique-DT-500-3PA-vignetteIl délivre un courant nominal de 1 mA sous 500 V en courant continu.

Sa gamme de mesure va de 0 Ω à l’infini. IP54-IK06.

Appareil de catégorie III conforme aux normes EN 61557-2, CEI 61010-1.

L’appareil est équipé de 3 pointes de touche de sécurité et de 3 pinces crocodiles.

Contrôle de la résistance d’isolement avec le DT-500
diagnostic-electrique-contisol1

La mesure s’effectue simplement et rapidement et peut être décrite en 3 étapes :

  1. Mise en fonctionnement
  2. Après raccordement avec l’installation (entre chaque conducteur actif et la terre avec la possibilité de réunir la phase et le neutre) le DT-500 effectue sa mesure qui est indiquée par clignotement d’une diode bleue 500 V et éclairage successif des diodes.
  3. La mesure terminée, la valeur de la résistance d’isolement est signalée par l’allumage d’une diode :
    • rouge pour les valeurs comprises entre 0, 300, 400 kΩ
    • verte pour les valeurs comprises entre 500, 600, 700, 800, 900, 1000 kΩ et∞.

ATTENTION !
Cette mesure s’effectue exclusivement sur installation hors tension.

Les plus sécurité du DT-500

Lors de la mise en marche de l’appareil, l’ensemble des diodes, les circuits internes et le niveau de charge des piles sont testés automatiquement.

Un système de sécurité empêche toute mesure si l’appareil est relié à une installation sous tension protégeant l’opérateur.

Cette situation est signalée par l’allumage d’une diode Rouge située au dessus du bouton test.

2- Mesureur de terre et de continuité Catohm™ NG DT-300
Contrôle de continuité

La continuité est bonne dès que la résistance de continuité de l’installation est inférieure à 2 Ω.
Toutes les masses des appareils électriques et canalisations métalliques (eau, chauffage, ...) protégées par un même dispositif doivent être interconnectées avec un conducteur (vert et jaune avec une section appropriée) relié à une même prise de terre.

Mesure de la valeur de la résistance de terre

La valeur admissible de la résistance de terre est fonction de la sensibilité du dispositif de protection différentiel ; par exemple pour une sensibilité de 500 mA la terre doit avoir une valeur inférieure ou égale à 100 Ω.

Le Catohm™ NG DT-300 est un appareil spécialement étudié pour réaliser simplement la mesure de la résistance de terre (en régime TT), le contrôle des continuités et le contrôle de l’installation (sur prises 2P+T normalisées ou sur tableaux B.T.).

diagnostic-electrique-dt-300-perspective

Une fois connecté à une prise 2P+T 10/16 A, le Catohm™ NG affiche instantanément l’état de raccordement de la prise grâce à un affichage LCD complet et d’une grande clarté.

L’affichage change de couleur en fonction de la conformité de l’installation : bleu si l’installation est conforme, rouge en cas de défaut ou de mauvaise terre.

Tension nominale : 230 V
Fréquence : 50/60 Hz
Précision : +/- (3% + 1 digit) sur résistance pure, plage 0-200 Ω
IP54-IK06.
Appareil de catégorie III conforme aux normes EN 61557-4, CEI 61010-1.

Mesure de la résistance de terre avec le DT-300
diagnostic-electrique-dt-300-continuite

Une fois l’appareil connecté sur une installation correctement raccordée (terre présente, réseau 230 V, phase à droite ou à gauche) l’affichage de la valeur de terre se fait instantanément sur la partie supérieure de l’écran LCD à 3 1/2 digits pouvant indiquer des valeurs de résistance de terre allant de :

  • 0 à 99 Ω, digits de couleur bleu,
  • 100 à 1999 Ω, digits de couleur rouge.
diagnostic-electrique-cas1-1 digits de couleur rouge

La mesure s’effectue avec une précision de +/- (3% + 1 digit) sur résistance pure, plage 0-200 Ω, à 23°C +/-5°C.

Contrôle de continuité avec le DT-300

Le contrôle de continuité des masses métalliques s’effectue en raccordant le contrôleur avec sa pointe de touche sur prolongateur de 7 m fournis dans la référence.

La continuité est contrôlée par signal sonore à partir d’un seuil de résistance < à 2 Ω, valeur préconisée par la NF C 15-100.

Une absence du signal sonore indique une absence de continuité.

Les plus du DT-300

L’appareil affiche instantanément l’état de raccordement de la prise grâce à un affichage LCD complet et d’une grande clarté.

diagnostic-electrique-dt-300-prise-bleue

Un pictogramme de la prise permet :

  • de vérifier le raccordement à la terre,
  • de repérer la position de la phase,
  • de vérifier la conformité de la tension du réseau 230 V.

Le Catohm™ NG DT-300 est équipé d’une pointe de touche de sécurité sur cordon prolongateur de 7 m avec enrouleur.

3- Contrôleur de différentiels Catex™ Pro DT-150
Protections différentielles

Les dispositifs de protection différentielle sont opérationnels si leurs seuils de déclenchement est conforme à leur calibre assigné.

Le contrôleur de différentiels Catex™ Pro DT-150 est un appareil conçu pour effectuer le contrôle et le diagnostic de la plupart des installations électriques 230 V (sur prises 2P+T normalisées ou sur tableaux B.T.).

diagnostic-electrique-catext-pro-dt-150

Sensibilités : 30, 300, 500 et 650 mA.
Tension nominale : 230 V.
Fréquence : 50/60 Hz.
IP40-IK03.
Appareil de catégorie II conforme à la norme CEI 61010-1.

Test des différentiels avec le DT-150

Après raccordement à une prise ou au tableau de l’installation et sélection de la sensibilité du différentiel à tester, une pression sur le bouton test envoi le courant de défaut.

Si le différentiel est opérationnel, il déclenche.

Les plus du DT-150

L’appareil affiche instantanément l’état de raccordement de la prise.

diagnostic-electrique-dt-150

Un pictogramme de la prise permet :

  • de vérifier le raccordement à la terre,
  • de repérer la position de la phase.

Un indicateur à led danger permet :

  • de vérifier la conformité de la tension du réseau 230 V.

Catex sur prise 2P+T normalisée.

4- Multimètre

diagnostic-electrique-mx-302 Le multimètre MX-302 est un appareil capable d’effectuer plusieurs types de mesure comme :

  • la tension en courant alternatif ou continu,
  • l’intensité en courant alternatif ou continu,
  • la résistance d’un circuit (attention cet appareil ne peut pas effectuer de mesure de résistance de terre ni un contrôle de continuité).

Spécifications techniques :

  • modèle à affichage digital (3 1/2 digits),
  • tension en continu : 200mV/600V,
  • tension en alternatif : 2/600 V 50/60 Hz,
  • intensité en courant continu et courant alternatif : 20/200 mA,
  • résistance 200/20 MΩ,
  • protection par fusible HPC,
  • appareil de catégorie III.
Mesure du niveau de tension de l’installation.

diagnostic-electrique-mesure-voltage Pour mesurer le niveau de tension de l’installation avec un multimètre il faut impérativement sélectionner le bon calibre (“Voltmètre courant alternatif”) avant toute connexion.

Après avoir allumé l’appareil, raccorder les pointes de touches aux bornes d’une prise de courant ou au tableau.

La lecture en volts est instantanée grâce à l’affichage digital.

Exemple : 230 V pour une installation domestique.






ATTENTION !
Sélectionner le bon calibre du multimètre avant de le raccorder.

5- Accessoires
Accessoires de raccordement pour les contrôles de continuité.

diagnostic-electrique-perchette-de-contact Afin d’effectuer des contrôles de continuité à distance, et particulièrement sur des plafonniers, une perchette raccordable au prolongateur du Catohm™ DT-300 de 0,8 m de longueur est l’accessoire idéal.

diagnostic-electrique-tableaux-bt Certains luminaires de conception récente comportant une prise DCL, il faut impérativement utiliser un adaptateur qui se fixe sur la perchette pour travaux à distance afin de pouvoir réaliser un contrôle de continuité.

Accessoire de raccordement pour tableaux B.T.

diagnostic-electrique-M-952271 Les contrôleurs du type CATEX™ DT-150 et CATOHM™ DT-300 ont impérativement besoin d’un adaptateur pour pouvoir se raccorder au tableau B.T.

CATU est une filiale du Groupe Sicame | 10/20 avenue Jean Jaurès | BP2 | 92222 BAGNEUX Cedex - France | Tél. : + 33 (0)1 42 31 46 00 - Fax : + 33 (0)1 42 31 46 31

Le Studio Vert - Site conforme aux normes issues du W3C : XHTML 1.0 et CSS 2Mentions légales